Lipostructure - lipofilling

La lipostructure permet l’emploi des tissus propres pour traiter les rides profondes, augmenter les lèvres, rehausser les pommettes, corriger les joues creuses et estomper les impuretés.
Auparavant les injections de graisse étaient effectuées avec des tissus graisseux obtenus après une liposuccion simple, sans préparation des tissus. Souvent les globules rouges, les cellules graisseuses mortes et les tissus conjonctifs étaient injectés en grande quantités. Aussi les résultats d’une telle technique étaient-ils souvent décevants. Il y avait beaucoup de résorption, de cicatrisation ou de durcissements des graisses injectées.
Contrairement à ceci, la nouvelle technique Coleman, qui purifie le tissu graisseux et le prépare à l’injection est en mesure d’obtenir de bons résultats dans la plupart des cas. Les tissus propres sont idéals puisqu’ils ne peuvent pas causer de réaction allergique ou de corps étranger, car il s’agit des tissus propres au corps. Quand les cellules graisseuses s’installent et survivent, cette technique offre un remplissage permanent.

LE TRAITEMENT

Le lipofilling a lieu sous anesthésie locale et emploie le tissu graisseux propre, qui peut être prélevé à travers une incision de plusieurs millimètres à hauteur du nombril et à l’aide de canules spécifiques.
Les tissus graisseux sont ensuite centrifugés pour séparer les cellules graisseuses vivantes des globules rouges. A l’aide d’autres canules spécifiques, ces cellules graisseuses pures peuvent être introduites dans le tissu des lèvres (augmentation des lèvres) ou sous les plis profonds, par exemple les plis naso-géniens (entre le nez et les coins de la bouche).
Cependant, une petite sur-correction est indiquée puisque 30 à 50% des cellules graisseuses injectées se perdent dans les premiers jours après l’injection. Il se peut donc que la lipostructure doive être répétée après trois mois, mais dans la plupart des cas une procédure suffit.

APRÈS LE LIPOFILLING

La technique Coleman d’injection de graisses engendre un peu plus d’hématomes après l’intervention. Ceci se voit notamment les premiers jours par une enflure/une coloration bleue légèrement plus importante de la peau.
Après une dizaine de jours ces hématomes auront été résorbés par le corps.