Interventions   Lifting cuisses

LIFTING CUISSE : L’INTERVENTION

L’élasticité de la peau diminue considérablement suite à une grande perte de poids, une grossesse ou le processus de vieillissement. Un excès de peau relâchée peut se produire au tiers supérieur de la face interne du bras et à l’intérieur des cuisses. Dans ce cas, vous pouvez opter pour un lifting cuisse et/ou un lifting bras.

Cet excès de peau peut être gênant autant sur le plan fonctionnel que sur le plan psychique. D’une part les couches de peau glissent l’une contre l’autre et la peau s’irrite, surtout lorsqu’il faut chaud. D’autre part, la peau relâchée qui pend en plis peut être considérée comme un inconvénient esthétique. Un lifting cuisse peut offrir la solution à ce problème.

Le déroulement du lifting cuisse varie en fonction de la quantité de peau à retirer. Parfois, il suffit d’enlever une partie de la peau de l’intérieur et du devant des cuisses. Le chirurgien pratique alors une incision qui court du pli de l’aine jusqu’au sillon interfessier. Cette intervention laisse une cicatrice en-dessous du maillot.

Si vous avez un excès de peau considérable, le chirurgien peut opter pour un lifting cuisse pendant lequel il enlève de la peau et du tissu sous-cutané le long de la cuisse. Cette intervention laisse une cicatrice verticale au niveau de la partie arrière inférieure des cuisses. Ce type de lifting cuisse peut également corriger des inégalités de la peau, comme la cellulite.

Souvent, le lifting cuisse est réalisé – tout comme le lifting bras – en combinaison avec une liposculpture. Le chirurgien aspire alors également l’excès de graisse sous-cutanée.

Le lifting cuisse se déroule sous anesthésie générale et dure deux à trois heures.

LIFTING CUISSE : SOINS POST-OPÉRATOIRES

Pendant les premières quatre semaines suivant l’intervention, vous devez porter un panty spécial. Ce panty soutient la peau et la cicatrice. Au départ, vous pouvez rencontrer des difficultés pour effectuer certaines actions, comme marcher ou vous asseoir. On vous conseille d’éviter de lourds efforts pendant les premières huit semaines. Les patients peuvent généralement reprendre leur travail quatorze jours après le lifting cuisse.

Les cicatrices d’un lifting cuisse s’estompent après une année. Un traitement endermologique (LPG) supplémentaire peut cependant favoriser le processus de guérison. Ce traitement raffermit la peau et favorise la circulation et améliore donc l’élasticité de la peau.